Il libro è in stampa!

(articolo unicamente in francese)

En attendant la sortie officielle de Le lac aux oiseaux, voici les coulisses de sa naissance chez l’imprimeur.

Les jeux sont faits! Après de longues et riches années de prises de vue et de rencontres sauvages sur le terrain avec mon radeau flottant, toutes les photos sont enfin en place dans la maquette, les textes sont terminés et le fichier du Lac aux oiseaux est parti chez l’imprimeur dans les délais prévus! J’ai continué bien sûr de suivre la naissance du livre de très près en me rendant sur place avec mes collègues des Editions de La Salamandre pour les derniers réglages au moment du tirage


Lac aux oiseaux - couv
Parution: 
12 septembre 2019
Format:
24 x 29,8 cm, 176 p. 
Prix:
59 CHF / 45 €


Impressions du tirage

La presse Heidelberg CO2-neutral utilisée est simplement imposante: elle doit mesurer une bonne douzaine de mètres de longueur et fait un boucan d’enfer quand elle travaille à plein régime! Il est incroyable de voir les pages vierges être aspirées d’un côté de la bête et sortir imprimées quelques secondes après à l’autre bout.
Au-dessus de la machine, de volumineuses cartouches d’encres alimentent les quatre blocs couleurs Cyan-Magenta-Jaune-Noir. Juste après, les feuilles passent dans le module UV qui opère le séchage immédiat des encres végétales. En jetant un œil à travers un petit portillon, on dirait un discothèque aux oiseaux: grèbes, foulques et hérons dansent une dernière fois sous les rayons stroboscopiques de la presse avant d’être figés à jamais sur les pages de l’ouvrage. Emouvant.

50 nuances d’avis

Quand les feuilles sortent de la presse, ce n’est pas fini. Au contraire, ça vient de commencer! Avec l’aide du personnel de l’imprimerie, on passe en revue sous une lumière neutre à 5200°K les pages fraichement imprimées pour en juger de la qualité, du rendu, de la colorimétrie et du taux d’encrage. Le regard du photographe (moi), des graphistes et de l’imprimeur se croisent, se confrontent. Les nuances sont parfois infimes ou subjectives et la marge de manœuvre encore possible est tout à fait surprenante. Grâce à un énorme ordinateur à l’allure d’un vaisseau spatial, le technicien intervient sur le processus d’impression pour modifier la charge d’encre et d’autres paramètres très abstraits à nos yeux pour aboutir au résultat discuté au préalable.
C’est ainsi que le capitaine de ce bateau aux mille réglages nous conduit habilement pendant la bonne dizaine d’heures nécessaires à l’impression de quelques cahiers du livre, de la gravure des quatre plaques couleurs à la validation du bon à rouler. Il est temps de rentrer. La suite du tirage aura lieu demain et après-demain, sans nous, mais sur la base du rendu affiné ensemble lors du travail d’aujourd’hui.

Le résultat s’annonce magnifique. Je me réjouis de tenir le livre entre les mains et de vous le présenter!


Le projet en bref

Un photographe inspiré, un radeau camouflé et d’innombrables comédiens à plumes. Telle est la trame du Lac aux oiseaux, un livre d’art qui offre un étonnant regard à fleur d’eau sur canards, foulques et autres hérons. Depuis cinq ans, Alessandro Staehli navigue le long des rives du lac de Neuchâtel avec son affût flottant en toute saison et par tous les temps. En jouant avec les lumières dansantes et l’humeur changeante du plus grand lac entièrement suisse, le photographe neuchâtelois transforme le quotidien sauvage en scènes d’une poésie et d’un esthétisme surprenants.

Lac aux oiseaux - couv
Parution: 
12 septembre 2019
Format:
24 x 29,8 cm, 176 p. 
Prix:
59 CHF / 45 €

This entry was posted in Uccelli and tagged , , .