La photo de la semaine: le tarier des prés

Chaque dimanche, découvrez une image de saison et les coulisses originales du terrain. Aujourd’hui, rencontre avec le tarier des prés.

Tarier des près mâle

Il pleut. Après un début de printemps ensoleillé, froid et sec, le ciel désaltère enfin la terre, pour la joie des grenouilles, des paysans… et des passionnés d’oiseaux. Appartenant à cette dernière catégorie, je décide de faire un tour dans les champs. Les migrateurs sont tombés comme des gouttes, rabattus au sol, trempés, fatigués et forcés à une escale inévitable par la météo arrosée. Des douzaines de bergeronnettes grises et printanières hochent leur queue dans les labours, un bruant ortolan s’envole dans une culture, des tablées de chevaliers festoient les pattes dans la boue, une ribambelle de traquets motteux roulent en me devançant sur les chemins en terre battue, une nuée de martinets noirs en vol sur la forêt alluviale … La pluie fait le beau temps quand on veut vivre la magie de la migration ! Je m’arrête ensuite pour une halte au bord d’un immense champ de colza. Parfum aigre-doux, de chou et de miel, et une dizaine de tariers des prés tachant le jaune d’orange. Autrefois très communs jusqu’en plaine, ces passereaux typiques des prairies fleuries ne sont aujourd’hui que de passage dans ce désert pourtant fleuri. Telles des sentinelles, ils attendent le retour du soleil pour poursuivre leur périple. J’en profite et je me régaler face à un mâle qui se toilette sous la pluie battante, lissant ses rémiges et entrouvrant ses ailes en alternance comme d’après une chorégraphie mystérieuse.

This entry was posted in Photo de la semaine and tagged , , , .

Post a Comment

Your email is never published nor shared. Required fields are marked *

*
*