Les martinets noirs Bise et Azur, la saison 2021 en bref

Les martinets Bise et Azur ainsi que leurs jeunes Rafale et Eclair sont partis pour l’Afrique. Voici le résumé de cette saison de nidification fraîche et arrosée, mais bien réussie!

Martinets noirs en vol.

Date clé et événements marquants

9 mai 2021  La webcam est active depuis trois semaines mais aucune trace des martinets. La bise d’abord puis la pluie de ces derniers jours ont visiblement retardé le retour de ces migrateurs. Aujourd’hui enfin, à 20h50, un premier individu revient au bercail! L’oiseau n’est pas bagué. Il s’agit très probablement de Bise, la femelle qui a niché dans ce nichoir l’an dernier.

10 mai 2021  La présumée Bise va et vient du nid plusieurs fois. A 19h, elle est rejointe par un second martinet, pas bagué lui non plus. Mais où est passé Azur, le mâle qui niche ici au moins depuis 2019, année où il a été bagué ?

15 mai 2021  12h38, le couple recomposé Bise & « mâle inconnu » est au nid quand un troisième martinet (bagué!) pénètre dans le nid en attaquant les occupants. La bagarre faite de coups de bec, d’ailes et de pattes dure 5h27′, après quoi l’individu non bagué arrive enfin à prendre la fuite. Le code inscrit sur la bague du gagnant ne ment pas: c’est Azur, magique! Mais où était-il ? A-t-il fait un mauvais choix de route migratoire ou trop traîné sur les marais de Camargue en picorant moustiques et pucerons ? Bien qu’il ait réussi à reprendre possession du nichoir et à regagner les faveurs de Bise, les quelques jours de retard sur le calendrier ont failli lui couter très cher.

16 mai 2021 – Vers 11h30, moments de peur : un faucon crécerelle se pose sur le nichoir et tente visiblement de capturer Bise ou Azur, tous deux dans le nid. L’ouverture providentielle de la fenêtre fait fuire le rapace.

26 mai 2021 – Les voisins de Bise & Azur, qui habitent dans le nichoir St06 installé sous le même toit, ont déjà pondu 2 œufs. C’est la première ponte de la colonie. Toujours rien à signaler dans le nichoir St04 de Bise & Azur.

31 mai 2021 – Il est 08h et il fait grand beau. Une petite dizaine de martinets noirs volent devant la colonie, mais étonnamment Bise & Azur sont encore au nid. Vers 08h45, Bise présente les « contractions » typiques de la ponte alors qu’Azur se tient à ses côtés. À 08h53 les spasmes deviennent évidents. L’œuf apparaît pour la première fois à l’écran à 08h54’24 » très exactement. Si tout va bien, le 2e œuf sera pondu dans 2 ou 3 jours. A noter qu’en raison de la météo fraiche et venteuse de ces dernières semaines la première ponte tombe 14 jours plus tard que l’an dernier.

2 juin 2021 – Alors qu’Azur tourne vertigineusement au-dessus du lac et du village, Bise pond un deuxième œuf à 11h03’21 », soit 2 jours, 2 heures et 9 minutes après le premier. Il reste à voir si le couple de martinets noirs va commencer à couver ou s’il attend un troisième œuf ces prochains jours.

4 juin 2021 – Les adultes ont commencé à couver hier et il n’y a pas eu de 3e œuf. Les éclosions auront lieu dans 17-22 jours, soit autour du 20-25 juin. D’ici là, la ponte sera couvée par Bise ou Azur quasi en permanence.

15 juin 2021 – La couvaison se poursuit sans encombre, bien qu’un faucon crécerelle rôde souvent devant la colonie visiblement intéressé par l’idée d’un repas facile. L’éclosion des poussins aura lieu d’ici quelques jours, autour du 20-25 juin. Restez à l’écoute!

20 juin 2021 – Ça est! Le premier poussin 2021 des martinets Bise & Azur a éclos aujourd’hui en fin d’après-midi. Le poussin est aveugle mais présente d’immenses globes oculaires. Il est tout nu et mesure environ 3 cm. L’éclosion a duré une demi-heure. Le deuxième poussin devrait percer sa coquille tout bientôt.

22 juin 2021 – Le deuxième poussin a aussi pointé le bout de son bec, vraisemblablement la nuit dernière. Dans ce cas, il est impossible de déterminer l’heure d’éclosion car la présence continue des adultes dans le nichoir cache tout ce qui s’est passé dans la cuvette du nid. C’est donc lors du copieux petit-déjeuner de ce matin à 06h07 que l’on voit les deux poussins pour la première (capture d’écran ci-dessous). A noter que les deux jeunes martinets prendront leur envol dans une quarantaine de jours.

1er juillet 2021 – La nichée 2021 de Bise et Azur a été baptisée: 29% des voix sont allées à Rafale et Eclair, deux prénoms qui reflètent bien la météo orageuse de ces temps. Merci aux nombreuses personnes qui ont proposé des noms et participé au vote! Entre temps, depuis leur éclosion il y a une dizaine de jours, les poussins ont bien grandi: un fin duvet gris les recouvre enfin partiellement en les protegeant du froid, alors que les gaines (sortes de petits tuyaux noirs) des futurs plumes ont transpercé la peau. Rafale et Eclair ont aussi commencé à ouvrir les yeux, notamment lorsque les adultes arrivent dans le nichoir pour les nourrissages (capture ci-dessous).

21 juillet 2021 – Le grand jour du baguage! Les jeunes martinets de la petite colonie ont été prélevés dans leur nichoir, mesurés, pesés et munis d’une légère bague en aluminium portant un code unique permettant de les reconnaître en cas de recapture. Très bonne nouvelle, les petits de Bise et Azur sont en pleine forme et leur croissance suit son cours malgré la météo exécrable de ces dernières semaines. Agée de 31 jours, Rafale pèse 50 g et son aile mesure 150 mm de longueur. Le cadet de 29 jours, Eclair, a un poids presque identique (49 g) mais son aile ne fait que 139 mm de long. Dans une dizaine de jours ils seront prêts pour l’envol. Merci à Marcel S. Jacquat, fin connaisseur des martinets et détenteur du permis pour les baguer, ainsi qu’à son sympathique assistant Charles pour avoir rendu possible cette matinée.

Rafale, le premier des deux poussins 2021 de Bise et Azur

2 août 2021 – Aujourd’hui en fin d’après-midi, Rafale a pris son envol à 17h50’15 » très exactement, à l’âge de 43 jours. Il ne reviendra plus jamais au nid, bon ciel à lui! Eclair a assisté de très près au grand départ de son frère aîné, puis s’est exercé brièvement au vol en écartant les ailes et en les battant. Son envol initial devrait avoir lieu ces prochains jours. A noter qu’Azur d’abord puis Bise sont revenus au nichoir mais sans apporter à manger. Les parents et « Tanguy-Eclair » vont passer la nuit ensemble, alors que Rafale vole quelque part parmi les étoiles et, on espère, en compagnie d’autres martinets.

3 août 2021 – Eclair a passé toute la journée au nichoir, en s’approchant à plusieurs reprises du trou d’envol. Le soir venu, les parents Bise et Azur ont rejoint la cavité pour y passer la nuit. C’est en leur présence, à 21h33’51 », que le 2e jeune de la nichée s’est envolé à son tour, 42 jours après son éclosion. Bon vent à lui! Ce départ marque la fin de la saison de nidification: Bise et Azur prendront aussi la route pour l’Afrique sans tarder.

Sur cette image, tout en bas, on devine encore le bout des ailes d’Eclair à quelques secondes du grand départ. En haut, au fond du nichoir, les parents Bise et Azur.

6 août – La nuit du 4 au 5 août, le soir après l’envol du 2e jeune (Eclair), Bise et Azur sont encore revenus dormir dans le nichoir. La météo fraîche et humide doit y être pour quelque chose. Le lendemain soir (5 août), seulement Azur est revenu. Ce soir, pour la première fois depuis des mois, il n’y a plus aucun martinet dans le nid. Bon voyage à Bise, Azur, Rafale, Eclair et à tous les martinets de Saint-Blaise, de Suisse, d’Europe… Rendez-vous à l’année prochaine pour d’autres aventures passionnantes.

This entry was posted in Oiseaux, webcam martinets, Webcam rondoni and tagged , , , .

17 Comments

  1. Stéphanie 29 mai 2021 at 1:11 #

    Bonsoir,
    J’ai essayé de correspondre sur le « chat », mais je ne sais point si tous les messages ont bien été publiés ?
    Je me demande comment faire pour soulager les martinets des crataerina pallida ?
    C’est tellement beau de pouvoir admirer les oiseaux dans leur nid douillet, mais ils n’ont jamais la paix à cause de ces mouches, cela me fait mal au coeur…
    Merci de faire qqch, si cela est possible
    Bonne nuit
    Stéphanie

    • Alessandro Staehli 29 mai 2021 at 9:54 #

      Bonjour Stéphanie et merci pour votre message. Vous avez écrit sur le chat de youtube directement ? Je n’ai pas vu vos messages, désolé.
      Concernant les anaptères, on ne peut hélas rien faire. Mais au fait ce n’est pas si grave que cela puisse paraître: depuis des milliers et des milliers d’années d’évolution cet oiseau et cette mouche partagent le même destin, c’est la nature. Et il a été démontré que ces parasites n’influencent généralement pas la survie des martinets, ni de leurs poussins d’ailleurs. C’est un peu comme des taons sur des vaches, si vous voyez ce que je veux dire. Et juste pour vous rassurer, peut-être, sachez que quand il n’y a pas d’anaptères, les martinets bougent, se grattent et se toilettent toutes les quelques minutes quand même, au cœur de la nuit aussi. Autrement dit, malgré un nid douillet, ce ne sont pas de grands dormeurs… mais des oiseaux taillés pour voler dans le ciel immense!

  2. lucile 6 juin 2021 at 8:58 #

    Bonjour,
    Mille mercis de nous faire partager ces moments de vie des martinets. Une chose me bouleverse en particulier, c’est de les voir respirer, lorsqu’ils sont immobiles. Presque immobiles. Lorsque le seul mouvement perceptible est celui de leur respiration, il est di rare de regarder un oiseau respirer !
    Une petite question : Je vous suis depuis quelques jours seulement, pourriez-vous nous indiquer la date de ponte de la mère ? Il me semble qu’il faut compter 19-20 jours pour l’éclosion des petits, c’est bien ça ?
    Quant au lac aux oiseaux, ce n’est plus un lac c’est uns source, une ressource, un émerveillement toujours recommencé. L’immersion au sens propre, l’envol au figuré. Pour ça aussi, merci !

    • Alessandro Staehli 8 juin 2021 at 21:50 #

      Bonjour Lucile, merci pour votre commentaire et le partage de votre ressenti. Je vais rajouter un petit résumé avec les dates clé de la saison de reproduction…
      Et un grand merci pour votre retour très enthousiaste sur mon livre!

  3. lucile 6 juin 2021 at 9:24 #

    ps : Outre les anaptères qui en effet semblent ponctuer la vie des martinets, quelle est donc cette petite bestiole toujours posée quelque part dans le nichoir, et même très souvent sur le dos de la mère ? Une petite araignée ? Une sorte de punaise ? Je n’arrive pas à bien distinguer. Elle n’a pas l’air de gêner le moins du monde, ça m’étonne que le couple ne l’ait pas virée.
    Pas impossible qu’elle soit la seule dans le nichoir à avoir pigé qu’il y a une caméra et qu’elle tire un grand orgueil d’être filmée en permanence. Elle semble ignorer qu’elle n’est pas le sujet d’attention principal… laissons-la vivre à fond son illusion si elle n’ennuie personne.
    (N’empêche, c’est quoi cette petite intruse ?)

    • Alessandro Staehli 8 juin 2021 at 21:52 #

      Lucile, la bestiole qui rappelle une araignée sans en être une est bel et bien l’anaptère! C’est une mouche dépourvue d’ailes… et comme vous le dites, c’est très étonnant que les martinets tolèrent voire acceptent sa présence alors qu’elle se nourrit de leur sang…

  4. Tof 6 juin 2021 at 13:47 #

    Bonjour,
    Merci pour le partage de la vidéo. Je suis un grand passionné de martinets. Depuis 3 ans j’essaye de les attirer dans mes nichoirs conçus pour eux. J’ai également installé une webcam dans un des nichoirs mais cette année ce sont les moineaux qui l’ont adopté. J’espère un jour avoir l’honneur d’avoir les princes du ciel sous mon toit. Le direct de la webcam c’est ici:

    http:webcammartinet.unblog.fr/

    • Alessandro Staehli 8 juin 2021 at 21:56 #

      Salut Tof, merci pour le partage! Je croise les doigts pour que les martinets viennent nicher dans l’alcôve que vous leur avez préparée! Mais même des moineaux, c’est passionnant!
      Puisque les martinets vous passionnent, je vous signale (au cas où vous n’étiez pas au courant) le dossier de la Revue Salamandre n°263 qui parle de ces oiseaux sur 26 pages et que j’ai eu le plaisir d’écrire. C’est ici: https://boutique.salamandre.org/loiseau-qui-ne-sarrete-jamais-n-263.pdt-1155/

      • tof 9 juin 2021 at 21:11 #

        Merci Alessandro, je voulais vous posez une question? Combien d’années avez-vous attendu avoir de voir débarquer dans un de vos nichoirs un couple de martinets? Pour ma part c’est la deuxième année que j’essaye, ils passent régulièrement devant les nichoirs. Concernant la revue, je l’ai lue, elle est géniale!! Je viens d’acheter le livre « les martinets se cachent pour dormir ».
        Encore merci pour le partage de la webcam, j’espère un jour en faire autant.

        Tof.
        http://webcammartinet.unblog.fr/

    • Catherine Mackenzie 27 juin 2021 at 14:20 #

      Bonjour,

      Pour attirer les martinets, il faut mettre un CD du cri des effleureurs dès les premiers jours de leur arrivée en Suisse. Si vous voulez plus d’info, contactez-moi. C’est ce que nous avons fait et nous avons eu un couple la première année de l’installation des nids.

  5. Tof 6 juin 2021 at 13:48 #

    Bonjour,
    Merci pour le partage de la vidéo. Je suis un grand passionné de martinets. Depuis 3 ans j’essaye de les attirer dans mes nichoirs conçus pour eux. J’ai également installé une webcam dans un des nichoirs mais cette année ce sont les moineaux qui l’ont adopté. J’espère un jour avoir l’honneur d’avoir les princes du ciel sous mon toit. Le direct de la webcam c’est ici:

    http://webcammartinet.unblog.fr/

  6. Kurt 7 juin 2021 at 15:26 #

    Hallo,
    Bin auch ein Riesenfan von Mauersegler. Diese Vögel faszinieren mich sehr. Dieses Jahr sind aber sehr viele Mauersegler ferngeblieben. Vermutlich das garstige Wetter. Vor allem die Jungvögel sind komplett weggeblieben. Meine Nistkästen (25) sind aber zu 80% besetzt.
    Habe auch ein Lifecamera auf Youtube (Livestream Mauersegler) und auf meiner Homepage.

    https://www.mauersegler.net

    • Alessandro Staehli 8 juin 2021 at 21:59 #

      Hallo Kurt, vielen Dank fürs Teilen! Et félicitations pour votre site web très riche et intéressant. Amitiés Alessandro

  7. lucile 8 juin 2021 at 15:02 #

    Martinets noirs sur fond noir aujourd’hui… C’est un concept.
    Problème technique ?
    Protestations de la LPO qui demande un droit à la propriété intellectuelle ?
    Protestations du syndicat des martinets voyageurs qui demande un droit à l’image ?
    Arrêté du CSA qui juge le contenu de la vidéo inapproprié ?
    Rébellion des occupants du nichoir, à grands coups de becs dans a caméra, contre cet acte intrusif de mise sous surveillance ?
    A bientôt

    • Alessandro Staehli 8 juin 2021 at 22:00 #

      Bonjour Lucile, et oui… l’orage a tout fait planté et ça m’a pris un peu de temps de tout remettre en fonction. Désolé! La webcam est à nouveau en streaming et tout va bien chez Bise&Azur… A bientôt!

  8. Lucile 13 juin 2021 at 11:26 #

    Je n’arrive plus à regarder, ça me fait trop mal cette invasion d’anaptères. Il y en a une dizaine visibles maintenant, sans compter leur éventuelle progéniture… Ça me rappelle les invasions de taons sur les mamelles d’une ânesse quand j’étais petite, elle en avait les flancs qui tressaillaient de gêne et de douleur et il fallait soigner ses plaies régulièrement. Pour l’ânesse aussi c’était pire en été, surtout pendant la période de gestation.
    Et pourquoi la femelle martinet ouvre-t-elle ainsi le bec ? Est-ce qu’elle a trop chaud ?
    Aux enfants qui disent « je voudrais être un oiseau », je répondrai maintenant « oui oui, c’est bien joli tout ça mais tu as pensé aux anaptères qui vont galoper sur toi et te sucer le sang et se multiplier et grouiller dans ton nid, là où tu auras trop chaud ? Réfléchis deux minutes avant de te transformer… » (ouais je saus c’est très mal de briser les rêves d’un môme).
    Mince, j’anthropomorphise… vivement l’éclosion, l’envol, la délivrance.

  9. Catherine Mackenzie 27 juin 2021 at 14:23 #

    Nous avons installé plusieurs nids de martinets sous notre toit dans le village de Le Vaud. Depuis, le village revit aux cris de ces oiseaux merveilleux. Pour info: nous avons changé la taille de l’entrée des nids pour éviter que les étourneaux ne saccagent leurs nids (sur les conseils de l’ornithologue passionné qui nous a éduqué sur ces oiseaux extraordinaires).

Post a Comment

Your email is never published nor shared. Required fields are marked *

*
*